Il y a un peu plus d’un an la Fédération Française de Rugby dévoilait son ambitieux projet : la construction de son propre stade. Aujourd’hui, les principaux contours de cette nouvelle enceinte sont connus du grand public : un stade multifonctionnel de 82.000 places avec toit et pelouse rétractables. La FFR aura donc son temple du rugby mais également une arena pouvant être le théâtre de diverses manifestations (sportives ou autres).

Dans un premier temps, 9 sites étaient en lice pour accueillir le futur Grand Stade de rugby. Au mois de septembre dernier, 6 sites ont été retenus pour participer à une deuxième phase de sélection. Depuis le 10 décembre, les 2 finalistes ont été révélés : il s’agit des sites de Thiais-Orly et d’Evry Centre Essonne.

Les deux candidatures et plus généralement les deux projets sont porteurs de messages différents. Le projet d’Evry Centre Essonne sur lequel je travaille se fait l’écho du projet de la FFR. Une vision à long terme avec l’élaboration d’un véritable projet d’ensemble autour du futur stade. Celui-ci sera un vrai lieu de vie pour toute la famille rugby, avant et après les matchs.

Evry Centre Essonne dispose sur l’ancien hippodrome de Ris-Orangis d’un terrain de jeu exceptionnel avec un site naturel de 133 ha en bordure de forêt. Facile et rapide d’accès dès 2017 au moment de la livraison du futur stade grâce à une situation géographique idéale, au carrefour de l’autoroute du soleil et de la francilienne mais également par une desserte importante en transports en commun (RER D, tram-train, bus TZEN).

J’en suis convaincu : avec Evry Centre Essonne le rugby a de l’avenir.

Pour découvrir plus en détail le projet, RDV sur www.lerugbyadelavenir.com